Ma vie haute en couleurs

25 avril 2013

Le plus jeune inventeur de groupe électrogène.

Il s’appelle Célestin, il est âgé de 15 ans mais il a commencé à élaborer son invention révolutionnaire dès l’âge de 13 ans. Et quelle invention pour un garçon si jeune : un groupe électrogène écologique !

Le groupe électrogène conçu par Célestin fonctionne grâce à l’énergie éolienne et solaire, il ne consomme aucun carburant. Son fonctionnement est donc entièrement financé par l’exposition à des ressources naturelles encore gratuites (le vent et le soleil).

En plus d’être respectueux de l’environnement, ce groupe électrogène est entièrement mobile car monté sur une remorque, qui peut être tractée sans permis spécial.

Ce groupe électrogène écologique a déjà remporté plusieurs prix récompensant les meilleures inventions au niveau mondial et national, notamment les concours Lépine.

Aujourd’hui, le groupe électrogène de Célestin est commercialisé par une entreprise belge, Ecogroup'. 

  

groupe_elec_celestin


23 avril 2013

L'écume des jours de Michel Gondry.

L’écume des jours, nouveau film de Michel Gondry et avant tout adaptation du roman de Boris Vian, sort demain au cinéma.

L’histoire relate une passion amoureuse entre Colin (Romain Duris), jeune homme n’ayant pas besoin de travailler pour vivre, et Chloé (Audrey Tautou). Ces derniers sont entourés d’un groupe d’amis composé de Chick (Gad Elmaleh), admirateur du philosophie Jean Sol Partre, de sa copine Alise (Aïssa Maïga), de Nicolas (Omar Sy), cuisinier et ami intime de Colin, et d’Isis (Charlotte Le Bon), amoureuse de ce dernier.

L’univers mêlant fantaisie et poésie du roman de Boris Vian se retrouve dans le graphisme du film de Michel Gondry. Les objets insolites issus de l’imaginaire de Boris Vian tels que le piano cocktail croisent l’imagination vagabonde Michel Gondry qui se matérialise à travers des inventions comme les petits fours au biglemoi.

Toutefois, si le réalisateur a pris certaines libertés avec l’œuvre de l’écrivain, le message demeure identique : une vision négative de la société de l’époque, pourrie par le travail et l’argent, où seuls le jazz et l’amour éphémère sont salutaires.

 

ecume_des_jours_michel_gondry

 

Posté par Annes0phie à 14:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 avril 2013

Designer de mode : Vivienne Westwood.

Vivienne Westwood, anglaise née en 1941, est la créatrice de mode la plus punk des défilés. Elle a commencé en rhabillant les punks de Londres, dont les Sex Pistols et les New York Dolls. Mariée au producteur des Sex Pistols, Malcom Mac Laren, elle expose avec lui ses vêtements dans leurs boutiques.

Elle fait des études de mode à la Harrow School Art puis elle devient enseignante dans une école jusqu’en 1971.

C’est en 1981 qu’elle organise son premier défilé à Londres, puis à Paris un an plus tard.

En 1982, elle présente au public londonien sa première collection intitulée « Pirate ». Les mannequins avaient les cheveux teints au henné, les dents recouvertes d’or et défilaient au rythme de musiques ethniques. Paris fut conquis à la vision des excentricités de l’anglaise aux cheveux roux.

Surnommée l’ « enfant terrible de la mode », à l’instar de Jean Paul Gaultier, Vivienne Westwood créé des défilés aux ambiances rebelles, excentriques et colorées. Entre punk et baroque, son univers est rock et bariolé.

Engagée, Vivienne Westwood ne l’est pas seulement au niveau de l’esthétique affirmée et reconnaissable de ses créations, elle soutient également Greenpeace et refuse d’utiliser de la fourrure animale pour ses collections. 

 

westwood

Vivienne Westwood et l'une de ses mannequins lors d'un défilé.

Posté par Annes0phie à 09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

19 avril 2013

Chagall, "entre guerre et paix"

Fasciné par le cirque, Marc Chagall est un peintre hors norme à l’imagination foisonnante et colorée. Lorsqu’on regarde ses toiles, on se sent envoûté par des réminiscences de rêves enfantins dont les personnages s’affranchissent des lois de la gravité. Ou oppressé par un climat froid de guerre et de désespoir. Ou encore invité à entrer dans un monde mystique et religieux.

N’appartenant à aucun mouvement artistique particulier, Chagall peint tout au long de sa vie des toiles qui, si elles s’inspirent parfois de certains mouvements d’avant-garde (cubisme, suprématisme, surréalisme), demeurent inclassables encore aujourd’hui.  Les thèmes principaux qui se retrouvent dans ses œuvres sont sa ville natale biélorusse de Vitebsk, la tradition juive, la bible, le couple, la famille et le cirque.

Une exposition présentant plus d’une centaine d’œuvres du peintre a lieu au musée du Luxembourg jusqu’au 21 Juillet prochain. L’occasion de s’imprégner de l’univers libre et singulier d’œuvres qui évoquent les notions de guerre et de paix, fidèles au titre de l’exposition en elle-même « Entre Guerre et Paix ». Un tiraillement entre l’imagerie féérique de certaines œuvres de Chagall et l’aspect sombre et brutal d’autres peintures inspirées par les conflits armés.

marc_chagall_amour

Marc Chagall, Amour.

17 avril 2013

Alerte à l'alarme immergée.

Alors que nous profitions des premières baignades en plein air avec mon ami, nous avons réalisé, en apercevant d’étranges lasers autour de la piscine de nos voisins, que nous n’honorions pas la loi française en vigueur depuis 2003. Vous savez, celle que beaucoup de propriétaires de piscine préfèrent ignorer et qui stipule que les piscines enterrées doivent être sécurisées avec une alarme respectant les exigences de la législation.

alarme_immergee

Un canard dans une piscine sans alarme.

 

Comme nous avons décidé de devenir des français exemplaires, que nous n’avons pas envie de payer 45 000 euros d’amende, nous allons ployer sur la dictature de la paranoïa sécuritaire. Nous allons acheter une alarme immergée !

 

L’alarme immergée présente l’avantage d’être beaucoup moins visible que l’alarme de type laser qui encercle la piscine. De plus, l’alarme immergée est également beaucoup moins chère. Elle peut mettre jusqu’à 12 secondes à se déclencher, notre piscine est située à 100 mètres de notre maison, les enfants auront le temps de se noyer : c’est parfait !

Non sérieusement, le modèle d’alarme immergée que nous avons mis dans notre panier est réputé pour sa rapidité de signalement des chutes.

Posté par Annes0phie à 08:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


15 avril 2013

Le paradis, un peu plus loin.

Je viens de terminer Le paradis, un peu plus loin de l’auteur latino-américain Mario Vargas Llosa. J’apprécie vraiment cet écrivain car la manière dont il tourne ses textes nous donne l’impression d’y être et on voit les images défiler sous nos yeux. Son écriture riche a une grande force évocatrice.

Dans Le paradis, un peu plus loin, l’auteur a relaté de manière romanesque les destins hors norme de Flora Tristan, militante féministe et ouvriériste et de Paul Gauguin, artiste peintre illustre. On voit se tisser en parallèle la recherche de deux idéaux : la justice sociale et la vie primitive pour libérer l’art des conventions. Mario Vargas Llosa instaure cette notion de parallélisme en structurant son roman en chapitres qui alternent entre la vie de Paul Gauguin et celle de Flora Tristan.

Flora Tristan et son petits-fils, malgré des existences à un siècle d’écart, sont tous les deux des rêveurs qui veulent plier la réalité à leurs  à leurs idées, qu’elles soient politiques ou artistiques. Tous deux mourront seuls avec leurs espoirs. A la lecture des aventures de Flora et de Paul, on en vient souvent à se demander si l’art n’est pas une forme de politique, et inversement. Comme pour entrelacer encore davantage les destins de ces deux utopistes qui n’auront jamais renoncé à vivre selon leurs propres préceptes, en s’affranchissant du qu’en dira-t-on, des modes de vie bridant l’action et des préjugés populaires.  

Une lecture que je conseille à ceux qui ont besoin d'une dose d'espoir.

paul_gauguin

Tableau de Paul Gauguin, peint durant son exil à Tahiti.

 

12 avril 2013

L'art vaudou colonise Strasbourg.

Le premier musée dédié à l’art vaudou africain sera construit à Strasbourg. Marc Arbogast, ex-directeur général des brasseries Fischer et Adelshoffen, est l’instigateur de ce projet. L’homme est un chasseur, il se rend chaque année en Afrique, continent qu’il affectionne tant, depuis ses 21 ans. Au cours de ses expéditions dans des villages africains, il  a ramassé des objets de culte vaudou délaissés au milieu de tas d’ordures. Les gens s’en débarrassaient.

Résultat, Marc Arbogast possède aujourd’hui la plus grande collection au monde composée de plus de 1000 pièces vaudou. Il prévoit d’installer son musée dans un ancien château d’eau lui appartenant, classé monument historique, situé dans le quartier de la gare. Le futur musée Vaudou révélera au public un quart de la collection personnelle de Marc Arbogast qui constituera une exposition permanente. Ses autres pièces seront exposées à l’occasion d’expositions temporaires. Le musée vaudou devrait aussi accueillir des expositions d’art premier et d’art contemporain africain. Un bel hommage aux arts primitifs religieux.

art_vaudou

Statues vaudou.

 

Posté par Annes0phie à 11:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

10 avril 2013

Le R4 de Jean Nouvel.

Jean Nouvel, architecte français internationalement reconnu, a imaginé le R4. Le R4 est un projet architectural de grande envergure dont le permis de construire vient d’être obtenu après des mois de tergiversations. Destiné à être édifié sur l’île Seguin, entre Boulogne-Billancourt et Meudon, le R4 remplacera les anciennes usines Renault. Cependant le projet a pris du temps avant accepté par les habitants de Boulogne qui étaient récalcitrants en raison des deux immenses tours de 100 mètres chacune qui devaient surplomber le R4. Finalement, tout le monde semble avoir trouvé un compromis et les travaux du R4 vont enfin pouvoir commencer.

Le R4 de Jean Nouvel est un espace de 30 000 m2 répartis sur 5 niveaux entièrement consacré à l’art et son commerce. Le bâtiment en lui-même est une œuvre singulière qui s’intègre parfaitement sur l’île Seguin. En effet, la forme courbe allongée du R4 reproduit celle de l’île Seguin. Comme toutes les créations de Jean Nouvel, le R4 et son architecture s’inspirent de son environnement original. Situé entre deux rives, le R4 sera un lieu de transit culturel, un espace urbain et portuaire polyvalent dont les cloisons sont mobiles afin de le rendre modulable. Ainsi, le R4 s’adaptera aux besoins spatiaux des acteurs de l’art.

À propos du R4, Jean Nouvel a déclaré : « La prochaine fois je ferais un bâtiment, cette fois-ci j’ai oublié ». En effet, celui-ci n’a rien d’un bâtiment puisque ses espaces seront construits et déconstruits selon les impératifs d’organisation, d’accueil et de scénographie.

Il abrite une halle d’exposition de 1200 m², un espace de conférence et de communication amovible, des galeries d’art, un plateau de création ainsi que des ateliers d’artistes, des espaces extérieurs conviviaux, des réserves pour stocker les œuvres, des salles de vente aux enchères et des espaces de logistique. Le R4 sera un paquebot créatif mouvant dont les moussaillons seront les artistes, les galeristes, les commerçants, les commissaires-priseurs, les techniciens, les acteurs de la culture et de la communication, sans oublier le public !

 

r4_jean_nouvel

Posté par Annes0phie à 16:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 avril 2013

Travaux publics et nuisances sonores.

A côté de chez moi, un jardin public est en construction. Les travaux ont commencé il y a quelques mois, j’espère qu’ils seront bientôt terminés.

Les nuisances sonores qu’ils occasionnent me rendent hystérique, surtout à 7 heures du matin.

Ils utilisent des scies, des marteaux piqueurs et d’autres outils détestables. Par chance, le générateur électrique qu’ils utilisent ne fait pas trop de bruit, ce qui n’est pas le cas de tous !

Pourtant, ce générateur électrique est gigantesque, je m’attendais à ce qu’il envoie un maximum de décibels. Et bien non. Vive les générateurs électriques silencieux ! Il faudrait aussi mettre au point des instruments de construction qui ne font pas de bruit. Là, peut-être, je finirais par ne plus détester les ouvriers du bâtiment.

 

travaux_publics_nuisance_sonore

Posté par Annes0phie à 11:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 avril 2013

Glisses extrêmes.

La saison des sports d'hiver est presque finie. Heureusement, nous avons encore devant nous quelques week-ends aux sommets enneigés. Je n’aime pas l’hiver, sauf pour la neige et les sports de glisse. Alors quand vient le printemps, je suis à la fois heureuse et mélancolique de devoir reléguer au garage mes affaires de snowboard. C’est le seul sport que je pratique, et pour cause, je ne considère pas vraiment le snowboard comme une activité physique mais plutôt comme une attraction foraine dont les sensations fortes sont garanties. Cela m’amuse plus qu’autre chose et je suis une forcenée. Sur les pistes dès 9 heures, même en cas de tempête.

J’aimerais bien trouver un sport équivalent que je pourrais pratiquer durant l’été. Évidemment, j’ai pensé au surf. Seulement, j’habite non loin de la méditerranée, connue pour ne pas faire de vagues. Dans ma région, on pratique beaucoup le kite-surf. C’est un peu effrayant lorsqu’on connait les humeurs du vent ici. J’aurais un peu peur de me scotcher sur les rochers à la première rafale à 110 km/h. Cependant, je pense que je vais tout de même essayer le kite-surf cet été car les sensations doivent être dingues, encore plus extrêmes qu’en snowboard. Et j'adore les cerf-volants.

Certains d’entre vous pratiquent-ils des sports de glisse ?

 

kitesurf

Posté par Annes0phie à 10:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,